Des wikis aux DMÉ: leçons à retenir

Certains articles scientifiques ne traitent pas directement de la question de l’utilisation des dossiers médicaux électroniques, mais comportent néanmoins de l’information utile pour les praticiens que cette question intéresse. C’est par exemple le cas d’un article produit par Patrick-Michel Archambault et des collègues chercheurs et médecins québécois  à propos du recours aux wikis (des sites Web où il est possible pour chaque visiteur d’ajouter ou de modifier de l’information).

Cet article rappelle notamment que, selon la théorie de la diffusion de l’innovation de Everett Rogers (le père du célèbre schéma ci-contre), une technologie est plus susceptible de se voir adoptée quand elle paraît compatible avec les processus de travail déjà en place dans une organisation; quand il est possible de la tester à petite échelle avant de l’institutionnaliser; quand cette technologie paraît meilleure que les autres ou que son usage produit une amélioration de la situation actuelle; quand elle est conviviale ou peu complexe et quand ses utilisateurs potentiels ou actuels peuvent discerner concrètement ses effets.

La célèbre courbe de Rogers sur l’adoption des innovations

Les chercheurs québécois ont aussi repéré d’autres facteurs pouvant agir comme barrière à l’adoption des wikis — et, par conséquent, d’autres technologies —, dans le secteur médical. Ainsi, selon leurs données, la présence d’un champion augmente les probabilités que l’introduction d’une nouvelle technologie de l’information (TI) réussisse, tout comme le fait la participation des utilisateurs finaux au processus d’implantation de cette TI. En outre, le fait que les acteurs se sentent ou non pressés par le temps lors de l’introduction d’une technologie a un effet sur leur niveau d’adoption de cette dernière.

Pour obtenir plus de détails sur cette recherche, consultez :

Archambault, Patrick-Michel et autres (2012), « Health Care Professionals’ Beliefs About Using Wiki-Based Reminders to Promote Best Practices in Trauma Care », Journal of Medical Internet Research, volume 14, numéro 2, p. e49.

La diffusion de ces résultats de recherche est rendue possible par une subvention octroyée par les Instituts de recherche en santé du Canada (FQRSC) à l’équipe responsable du projet de transfert de connaissances Using Research Results to Improve the Implementation of the Electronic Health Record in Primary Care. Marie-Pierre Gagnon, professeure agrégée à la Faculté des sciences infirmières de l’Université Laval, représente cette équipe.

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :